Actions Culturelles

Logo Caravane des Conteurs

Les conteurs...


Patricia BERENI

« Pourquoi je lis aux enfants... Petite, je faisais partie de cette génération où chaque matin en classe nous lisions « à haute voix ». Je me délectais de cet exercice qui me permettait de transmettre les émotions ressenties lors de lectures de grands textes. Depuis mon petit village de Picardie j’ai beaucoup voyagé. J’ai souvent survolé la Suède en compagnie de Nils HOLGERSSON. J’ai découvert l’Afrique avec le spahi de Pierre LOTI. J’ai crapahuté dans les Alpes de Haute Provence, suivant la trace de GIONO. J’ai beaucoup ri avec PAGNOL et beaucoup pleuré en récitant Verlaine. J’ai souffert avec les fables du grand Jean que me faisait réciter mon grand-père. J’ai une mémoire de linotte... trop d’émotion peut-être ? Je lisais beaucoup d’histoires à mes élèves, même grands. J’ai eu le bonheur de travailler la lecture à haute voix avec Patrick PALMERO lors d’un stage dans le Giussani en Haute-Corse. J’ai lu sur le marché de Bastia en vendant notre farine de châtaigne... et enfin je lis pour Lire et Faire lire avec bonheur, avec des camarades enthousiastes à des bébés (car les bébés lisent le saviez-vous ?). Et un prodige s’est produit... maintenant je conte aussi. À bon écouteur, belles lectures. »


Marie-Claire BICCHIERAY

« Bibliothécaire jeunesse... Il fallait bien ça pour tomber dans la marmite aux histoires !!! Elle conte depuis quelques années peut être depuis que le temps est dans le temps... Mais peu importe, pour elle, les contes, le public, et la transmission sont avant tout une passion. »


Martine BIOT

« Conteuse ! C’est, je l’espère, donner le goût et le plaisir de l’écoute « live », de se laisser embarquer dans des voyages imaginaires. C’est le cadeau de grands yeux rêveurs qui pour quelques minutes nous accordent leur attention… Conter c’est aimer alors conteuse sans compter ! »


Claude PABA

« le monde, dans son matérialisme effréné, est devenu sombre et triste. Les enfants sont des êtres de lumière qui vivent leurs rêves. Conter permet, à travers leurs yeux émerveillés, de pénétrer parfois leur monde et de maintenir ce lien ténu entre les générations qui autorise la transmission et fait grandir petits et grands. Héritier d'une époque où l'oralité était, pour une grande partie de la population, le seul vecteur de transmission, j'ai baigné toute mon enfance dans le monde merveilleux du conte où l'imagination d'un grand-père malicieux n'avait d'égal que son talent à nous entraîner dans des univers fabuleux. J'essaye de faire revivre ce temps où les rapports humains étaient encore au centre de la vie sociale et aussi de permettre aux enfants de continuer à penser qu'il n'est pas interdit d'avoir des rêves, et qu'un jour, peut-être, ils pourront les réaliser. »


Claude PARIS

« Comment un retraité de la profession bancaire a choisi cette « activité » ? Ce fut à la lecture d'un article sur l'association Lire et Faire Lire que le déclic s'est produit. J'ai toujours personnellement aimé lire, raconter aussi de petites histoires à notre petite fille et aussi observer et voir le comportement des toutes jeunes générations vis à vis de la découverte du monde qui nous entoure et de leur apporter un peu de rêve et d'évasion. Un grand moment de bonheur. »


Francis ROMANTINI

« Du jour où je suis parti à la retraite je ne pouvais rester sans rien faire. Aussi je suis entré en tant que bénévole dans une association « Le Comité de Quartier » qui n’existe plus aujourd’hui. Au sein de celle-ci j’ai commencé par faire de la lecture aux enfants et je me suis aperçu que j’adorais ça. Puis par le biais de celle-ci, j’ai effectué une formation de papi conteur. Depuis, grâce à Lire et Faire Lire et à la Ligue de l’Enseignement, j’ai effectué plusieurs formations dont celle de conteur. Je suis heureux lorsque je croise des enfants qui me reconnaissent et me désignent à leurs parents comme étant le « Papi Conteur » qui vient dans leur classe. Heureux de voir leurs réactions selon l’histoire contée et surtout de voir leur accueil quand je me présente devant eux, la joie que je lis sur leur visage. Rien que pour cela, aujourd’hui à 70 ans, je souhaite pouvoir offrir ce rêve aux enfants le plus longtemps possible. »


Dominique SANTONI

« À l'école j'ai appris à lire, écrire et conter. Lire a toujours été mon activité principale, lire à haute voix ma passion. Écrire, un hobby erratique. Mais conter, pour les petits et les grands, est un aboutissement. Et, quand je serai grand, je veux être conteur. »


Aldo SIDDI

« Le passage de la lecture – indispensable, incontournable, parce qu’elle donne les clés de l’accès direct et personnel à l’information comme à la littérature – au conte s’est imposé progressivement mais logiquement : retrouver l’oralité consubstantielle à l’être humain ! Privilégier l’échange en groupe – convivial et ludique – donner le goût et l’envie de prendre la parole en public, c’est accomplir à plus d’un titre la fonction « citoyenne ». De l’école à l’agora et au forum. Et quel meilleur outil que le conte pour rêver, s’interpeller, et aborder le quotidien ! Conter demande un investissement personnel, à condition de rencontrer l’expérience enthousiaste d’une conteuse émérite (en la circonstance), un groupe prêt à tenter l’aventure, un cadre et un réseau ouvert à l’animation populaire comme c’est le cas avec ce projet de caravane. Essaimer et semer. Passer le témoin. »


Michelle SIMONGIOVANNI

« Je suis adhérente à Lire et Faire Lire depuis 18 mois, réalisant un vieux rêve, celui de raconter des histoires aux enfants. Je l’ai fait avec ma fille, les enfants de ma famille, mais j’avais envie de partager de plaisir avec d’autres enfants. L’amour des livres, de la langue française, des enfants bien sûr, tout cela j’ai la chance de le vivre chaque semaine. Et puis, conter est venu ensuite, avec l’objectif (terriblement ambitieux) de les faire partir dans un autre monde avec ma simple voix et là : le bonheur de leurs regards, de leurs sourires, leurs craintes… Bref, je serai intarissable sur ce que cela m’apporte, en espérant leur donner autant qu’ils me donnent ! »


Fabienne VANCOILLIE

« Je suis lectrice Lire et Faire Lire depuis 3 ans auprès des plus jeunes et me voilà confrontée à un nouveau et excitant challenge : tenter de restituer par la simple magie des mots un récit qui m’a enchantée, intriguée ou émue pour faire apparaître « sur l’écran des esprits, le spectacle de contrées inconnues » (Sylvain TESSON). Pourvu que je réussisse, accompagnée de mes nouveaux amis, à planter ainsi de nouvelles graines de curiosité qui pousseront, pousseront, pousseront… »